Vergetures, traitement par LED Médical Light System® toutes les questions que vous vous posez
Vergetures, traitement par LED Médical Light System® toutes les questions que vous vous posez
Vergetures, traitement vergetures par LED : meilleures résultats prouvés
Vergetures, traitement vergetures par LED : meilleures résultats prouvés

Promotion spéciale été au centre Pilote Vergetures récentes à 400 euros : 01 42 24 52 42

Vergetures : limites du traitement par LED

Rappel : mise en perspective

Depuis janvier 2006, notre communication institutionnelle est basée sur notre étude clinique et biologique qui fait référence, où nous avons prouvés et obtenus 80% de bons résultats sur des vergetures blanche très anciennes après 15 séances de soins.
 
Dans une étude complémentaire effectuée après cette première étude où il s'agissait, par un procédé mis au point par le Professeur associé à l'Hôpital La Pitié Salpêtrière, le docteur Sylvie BOIZNIC, de maintenir des peaux vergeturées en survie pendant 2 semaines et donc de continuer à faire des séances de lumière LED sur quelques peaux, prélevées sur les patientes traitées lors de la première étude, pour amplifier les résultats.
 
Même si nous ne l'avons pas formellement démontré, cette hypothèse est clairement intégrée par le docteur BOIZNIC : " nous avons des raisons de penser que les résultats se poursuivent (...) ", ce qu'elle suggère par la gestion du facteur " temps ".
Depuis la parution de nos études médicales, nous avons travaillé sur ces problématiques, tout d'abord lors notre étude clinique ouverte (2010 - 2012 pendant 3 ans, sur demande) et parallèllement, avec la mise en place d'un centre Pilote dont sont issus ces résultats.
Ils sont donc confirmés par de nombreuses photos et témoignages manuscrits (avec notre analyse de l'évolution et des résultats obtenus : vous aurez l'opportunité de pouvoir consulter les originaux des témoignages manuscrits uniquement dans notre centre Pilote).

3 limites du traitement des vergetures

 

1 - Faire disparaître totalement des vergetures

 

La qualité de nos résultats nous obligent à préciser de ne pas en attendre une disparition totale, d'autant plus quand les vergetures :
 
. sont blanche nacrées,
. sont anciennes et ont plus d'un an,
. sont profondes, très incrustées dans la peau.
 
Même si nous avons obtenus plusieurs disparitions " totales " de séquelles de vergetures récentes et anciennes dont témoignent la patientèle, d'autant plus en mono-thérapie, elles ne sont évidemment pas représentatifs de la majorité des zones de soins traitées, donc de la patientèle. Nous obtenons régulièrement une forte amélioration des vergetures, caractérisée par de nombreuses disparitions partielles des vergetures, sur l'ensemble de la zone et sur la majorité des zones de soins selon des critères définis.
 
Et donc avec des résultats en général plus précoces et plus aboutis sur des vergetures très récentes à récentes (de moins de 6 mois à un an, jusqu'à 18 mois), notamment au niveau de la couleur des séquelles de vergetures, qui prennent généralement plus rapidement la couleur de la peau.
 

2 - Traitement spécifique des vergetures anciennes, très fines, peu visibles (et peu profondes)

 

En effet, plus les vergetures sont larges et disgrâcieuses, plus les résultats seront spectaculaires.

 
A partir du moment où les vergetures sont très fines, peu visibles (et souvent peu profondes : ce type de vergetures étaient d'ailleurs exclues de nos études effectuées à l'Hôpital La Pitié Salpêtrière, publiées en 2006) et où l'on a besoin de tendre " la peau pour voir les vergetures ", les résultats réellement satisfaisants deviendront dans bien des cas, plus longs à obtenir, sauf si la patientèle a des vergetures très récentes à récentes.

Davantages de séances pourront être nécessaires si les vergetures sont anciennes.

En effet, obtenir une réelle atténuation des vergetures, n'aura la plupart du temps que peu de significations.
La patientèle devra tenir compte de ces éléments dans son appréciation des résultats,
n'oubliant pas les caractéristiques initiales de ses vergetures (très fines et/ou peu visibles) mais surtout anciennes ou récentes, si elle veut faire des séances de soins.
 

3 - Limite de son efficacité sur toutes les zones de soins

 

Nous avons étudié la possibilité de mettre au point, un système nous permettant de traiter plusieurs zones en même temps, sous forme d'un lit.
D'après notre expérience et nos résultats, il nous parait peu probable d'obtenir de bons à très bons résultats sur toutes les zones de soins à l'issu des séances, promesses induites par l'utilisation de ce mode de diffusions.
 
A l'usage, nous obtenons nos résultats sur la majorité des zones de soins.
D'ailleurs, si vous étudiez les cas cliniques de la patientèle qui avaient plus de 3 zones de soins, vous vous apercevrez qu'elle rend compte de résultats probants sur la majorité des zones traitées, voire des 2/3 des zones. 
Nous avons mis en place une politique tarifaire qui tient compte de cette spécificité.
Nous avons beaucoup travaillé sur l'harmonie de diffusions de la lumière sur la zone,
harmonie peu probable avec ce type de diffusions dès l'instant où la patientèle a des séquelles de vergetures sur les flancs (Hanches, Fessier, Cuisses, Genoux, Mollets et Bras).
 
Plusieurs raisons nous ont poussé à ne pas retenir ce mode de diffusions :
- pertes importantes de puissances et de précisions délivrés sur la zone exposée, liée à l'épaisseur de la plaque, indispensable pour supporter le poids éventuel du patient,
- harmonie de diffusions de la lumière peu probable sur certaines zones (les flancs) avec l'obligation de rajouter des modules.
 
CONCLUSION / PERSPECTIVES :
 
Même si comme toute technique, la lumière froide, les LED ou photobiomodulation a évidemment ses limites, elle apporte néanmoins une solution crédible, des résultats vraiment intéressants, pour traiter les séquelles de vergetures aussi bien très récentes qu'anciennes et même si ces dernières, sont parvenues aux stades cicatricielles et sont assimilées à des séquelles de cicatrices.
 
Changement " philosophique " :
 
Elle " ouvre la voie à des traitements fondés sur une action bénéfique directe et non pas sur une agression induisant une réparation " (le laser en douce par le Dr François Michel, dermagazine : photomodulation par LED).
{if:adminMode}
{trans:no-articles}
{end:if}
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Copyright Juin 2015 - 2018 © Médical Light System® - tous droits réservés. Complément d'informations : dans le chapitre + (PLUS d'infos) - contactez-nous - mentions légales.